Archives de
Catégorie : Fin de saison

Sense8, la saison 2 spectaculaire

Sense8, la saison 2 spectaculaire

Sortie presque 2 ans après la saison 1, cette saison 2 de Sense8, série qu’on ne présente plus, a su relever le défi, d’être aussi passionnante, même plus, que sa précédente saison.

Notre longue attente a su être récompensée, la saison 2 de Sense8 est extraordinaire. Elle a eu le don de me faire rire et pleurer.

L’histoire a fait un bond phénoménal. On découvre vraiment les « méchants » de l’histoire, leurs motivations, comment ils en sont arrivés à considérer ainsi les sensoriels. D’ailleurs, ces homo sensorium sont beaucoup plus nombreux que ce que l’on pouvait croire lors de la première saison. A la fin, on assiste au commencement d’une véritable guerre opposant ces deux clans.

Cette guerre est vraiment en opposition avec l’idée de l’acceptation de la différence qui a été mis en avant lors de la saison. L’homosexualité avec les couples de Lito & Hernando ainsi qu’Amanita & Nomi. Avec cette dernière on assiste à de magnifiques scènes où elle s’assumera en tant que personne trans devant sa famille. La série aborde aussi la question de la religion avec Kala et la politique et le racisme avec Capheus, de justice avec Sun…J’ai beaucoup aimé cet aspect de la saison. Cela donne une dimension moralisatrice et humaniste à la série.

Chaque épisode est bourré d’émotions, on peut pleurer de rire face aux performances de Lito comme être ému des diverses relations amoureuses, on a peur pour les personnages, le danger est omniprésent. C’est vraiment cette face de la série que je préfère, on ressent, on accompagne les personnages dans leurs aventures, on ne s’ennuie jamais.

En bref, cela faisait longtemps que j’attendais cette saison 2, je n’ai pas été déçue, j’ai apprécié toutes les minutes de tous les épisodes, je crois que je n’ai jamais autant été attaché à autant de personnages en même temps, c’est la force de la série, c’est grâce à cela qu’on peut vraiment se plonger dans l’histoire. A quand la saison 3 ?!

 

 

Clap de fin pour Bates Motel

Clap de fin pour Bates Motel

Après cinq belles saisons Bates Motel tire sa révérence.

Inspiré du film Psychose d’Alfred Hitchcock, la série raconte l’histoire de Norman Bates adolescent, qui avec sa mère, deviennent propriétaire d’un motel. Les deux personnages sont très, trop, proches et partagent de lourds secrets.

Malgré les audiences aux US de plus en plus faible au cours des épisodes (2.7 millions pour la saison 1 contre 1.3 millions pour la cinquième), pour ma part, je peux dire que j’ai apprécié toutes les saisons de Bates Motel et surtout la dernière, on était vraiment dans la tête de Norman, dans sa folie. la série rejoint vraiment le film.

Un personnage attachant et détestable

Joué par Freddie Highmore, vu dans Arthur et les Minimoys mais aussi dans Charlie et la Chocolaterie, le personnage de Norman Bates est vraiment différent des rôles que son acteur a interprété. C’est ce qu’il m’a plu dès le début, on ressent rapidement que Norman a une personnalité souvent divisée entre son amour inconditionnel pour sa mère et son envie d’indépendance. Tout au long de la série on assiste à une évolution de plus en plus inquiétante de son comportement. J’avais déjà vu Psychose, je savais donc à quoi allait ressembler l’attitude finale du personnage. Une des forces de cette série est d’avoir retranscrit de manière vraisemblable cette évolution.

Des acteurs à la hauteur des personnages

Cité plus haut, Freddie Highmore réalise une superbe performance en jouant en somme deux personnages, j’adore les séries (ou même les films) où un acteur joue plusieurs rôles (comme dans Split récemment !). Il passe d’une personnalité à l’autre aisément, la magie opère, on y croit. En général tous les personnages sont crédibles, c’est assez fou.

Une ambiance anxiogène

Effectivement, le manoir où vit la famille Bates se prête au jeu, imposant, sombre, figé dans le temps; mais la série dans sa totalité laisse planer une ambiance presque inquiétante. Cette petite ville de White Pine Bay est au milieu de la nature, on croirait les personnages presque coupés du monde, livrés à eux mêmes.

 

Au final, le seul petit bémol que j’aurai pu relever c’est que la série se passe de nos jours alors que Psychose se passait dans les années 50, mais Norma, la mère de Norman garde ce look un peu rétro, les voitures le sont aussi, de temps en temps je me demandais « mais, quand est ce que ça se passe? ». C’est un peu perturbant mais la série est tellement bien que ce n’est qu’un détail.

Une série de plus qui se termine, elle va me manquer. Et vous ? Avez vous suivi Bates Motel ?