Archives de
Auteur : Laurianne

It’s not porn, it’s HBO !

It’s not porn, it’s HBO !

 

Nous voilà ! Cette semaine HBO nous a présenté son nouveau petit bébé : The Deuce.

Dans le New York des années 70, James Franco interprète des jumeaux doivent faire face à la mafia dans un contexte d’omniprésence de la prostitution et des débuts du porno.

Lue comme ceci, je trouve que l’histoire n’est pas vendeuse. Je me suis pourtant plongée dans ce pilote de presque 1h30 !

Avec un thème si original j’avais un peu peur du ton que pouvais avoir la série. On pouvait rapidement tomber dans les clichés sur les prostituées, chose facile à faire.

Au final, je trouve qu’on a un vrai questionnement sur ce sujet, sur la place des femmes, le marchandage des corps au final même de la misogynie dans la société. Parfaitement illustrer par le fait que certaines prostituées doivent leur protection à un homme en les payant bien entendu.

C’est à ce moment qu’on découvre qu’une certaine Candy est sa propre patronne, elle se gère seule, ne doit de compte à personne. Une femme indépendante.

Mais, ça ne plait pas aux « macs ». Malgré le fait qu’ils soient pleins aux as en exploitant le travail des prostituées, voir l’une d’entre elle passer entre les mailles du filet, c’est un exemple pour les autres. Un appel à une certaine libération. Si elle peut se débrouiller seule, pourquoi ses collègues ne pourraient pas faire de même ?

 

Bref, cet aspect est plutôt intéressant, j’espère voir les épisodes continuer dans ce sens. Ce premier épisode m’a beaucoup intriguée, j’ai hâte de découvrir les personnages et surtout de revoir James Franco dans ses deux rôles !

[PILOTE] American Horror Story, cette nouvelle saison politiquement effrayante

[PILOTE] American Horror Story, cette nouvelle saison politiquement effrayante

Cette semaine sortait la saison 7 d’American Horror Story tout simplement nommée Cult. 

Nous nous retrouvons donc dans une Amérique au lendemain des élections présidentielles et à la nomination de Donald Trump à la tête des Etats Unis.

Ce qui n’arrange pas les phobies de la personnage principale Ally (Sarah Paulson). En effet, Ally est une démocrate lesbienne, mariée et maman d’un petit garçon, en total adéquation avec les pensées du nouveau président n’est-ce pas?  Effrayée face aux clowns, au sang, aux républicains et aux trous, ses peurs et son anxiété devenue permanente déséquilibrent la stabilité du foyer familial. Malgré tout, pour ma part sur certaines scènes, on ne sait pas vraiment si elle perd la tête ou si les événements qui se produisent autour d’elle sont réels.

Parallèlement à cela, Evan Peters joue le rôle de Kai, un jeune adulte névrosé, pro-Trump et voulant terroriser l’Amérique. J’ai hâte d’en découvrir plus à son sujet, son personnage risque d’être très intéressant.

J’aime beaucoup le fait que cette saison nous entraîne dans des peurs « réelles » et pas des choses surnaturelles comme certaines précédentes.Avec Ça qui sortira courant septembre au cinéma, les clowns sont de sortie ! Pour American Horror Story, je ne trouvais pas tellement cela « recherché » comme idée, mais au final après visionnage du pilote, ça match, ça marche et ça fait peur. J’espère que les prochains épisodes nous plongeront encore plus dans la paranoïa d’Ally et que nous aurons d’autres clins d’œils aux anciennes saisons. (#TwistyLaTrouille).

 

Est ce que cette saison pourra détrôner la saison 2 Asylum dans mon cœur ?

 

La rentrée c’est aussi pour les séries !

La rentrée c’est aussi pour les séries !

Comme chaque début d’année scolaire, les chaînes américaines nous offrent leur lot de nouveautés, voici les nouvelles séries que j’ai bien envie de regarder.

The Young Sheldon – 25/09

Annoncée depuis un certain temps Young Sheldon nous conte l’enfance du célèbre Sheldon Cooper de The Big Bang Theory ! Je trouve cette série plutôt risquée mais en voyant des extraits de la performance du jeune interprète ce spin-off pourrait être réussi. Et puis, une nouvelle comédie ça ne fait pas de mal !

The Good Doctor – 26/09

Freddie Highmore est de retour sur le petit écran ! L’interprète de Norman Bates de Bates Motel se retrouve dans le rôle d’un chirurgien Asperger. On suivra son arrivée dans un nouvel hôpital et ses difficultés à s’intégrer. Après Dr. House, David Shore s’attaque de nouveau au milieu médical, j’espère que la série ne tombera pas dans les clichés sur l’autisme et qu’elle pourra sensibiliser le public à ce sujet.

Ghosted – 01/10

Avec Craig Robinson et Adam Scott en acteurs principaux, ce duo risque d’être loufoque ! Recrutés par un organisation secrète, ils devront enquêter sur des phénomènes paranormaux, mais l’un des deux hommes ne croit pas au surnaturel alors que l’autre y croit dur comme fer. J’ai hâte de les voir à l’oeuvre !

The Deuce – 10/09

Avec James Franco en tête d’affiche qui jouera non pas un mais deux rôles, la série risque d’être plutôt pas maaal. Il interprétera des frères jumeaux qui cherche à monter un projet dans l’industrie montante de la pornographie du New York des années 70/80. A tester !

Mindhunter – 13/10

David Fincher est de retour avec un style de série vu et revu. Ici, on suivra deux agents du FBI qui cherchent à percer la psychologie des serial killers. J’espère que la série pourra sortir du lot des nombreuses séries policières que l’on connait déjà.

 

 

Et vous, qu’avez vous prévu de tester pour cette rentrée ? 😀

Bilan de l’été

Bilan de l’été

Me voilà de retour pour vous faire un récapitulatif de tout ce que j’ai pu voir durant cet été !

The 100

Après Dexter l’été dernier, cette année, je me suis attaquée au rattrapage de The 100 ! Je n’ai pas été déçue avec ces quatre saisons riches en rebondissements et surprises ! Même si la série a l’air d’être adressée à un public adolescent à première vue, elle aborde des thèmes sérieux pouvant potentiellement plaire à une audience plus large. La troisième saison reste pour l’instant ma préférée même si l’arrivée du vaisseau lors du final de la quatrième nous laisse imaginer des prochains épisodes palpitants ! Comme toutes les séries, elle comporte des défauts mais pour ma part c’est tout de même une bonne réussite. Je pourrais la conseiller les yeux fermés.

Preacher

L’adaptation du comics revenait cet été pour sa saison 2. Après mon gros coup de cœur de l’année dernière j’avais hâte de revoir Jesse, Cassidy et Tulip à l’oeuvre ! L’intrigue devient un peu plus complexe au fur et à mesure des épisodes et cela est très appréciable, même s’il reste deux épisodes à voir, cette saison m’a déjà conquise, j’adore l’univers dans lequel évoluent les personnages, c’est déroutant mais génial.

The Mist

Adaptation de la nouvelle éponyme de Stephen King, je ferai surement un article pour comparer l’oeuvre d’origine et la série. Cette série a l’air d’avoir déçue le public, je n’ai pas été emballée mais se laisse tout de même regarder avec seulement ses 10 épisodes.

Game of Thrones

Comme chaque année, HBO nous offre ce bijou de télé qu’on ne présente plus. Malgré la saison plus courte que les autres elle reste à l’image des autres, puissante. Chaque épisode est un vrai plaisir à regarder. L’attente pour la huitième et dernière saison sera interminable mais vaudra le coup ! Winter is here !

Room 104

Dans cette série, chaque épisode raconte une histoire différente sur des personnes différents dans une chambre d’hôtel. Une série anthologique et un huis clos, j’avais hâte de découvrir cela ! Après un premier épisode surprenant, je m’attendais à la même chose pour tous les autres, dommage ce n’était pas le cas. Même si la série est renouvelée pour une deuxième saison je ne pense pas que je regarderai.

Ces œuvres que j’aimerai voir en séries

Ces œuvres que j’aimerai voir en séries

Aujourd’hui je vous dévoile une petite liste que j’ai toujours dans ma tête : ces livres que j’aimerai voir en séries. Fantasmes, rêveries et utopies…Mais l’espoir est toujours présent !

 

A la croisée des mondes – Philip Pullman

La célèbre trilogie de Philip Pullman a déjà été adaptée mais au cinéma, en un unique film sans suite. Quand ce film est sorti, je n’avais pas encore lu la saga j’avais donc adoré l’adaptation. Mais après la lecture, le film m’a parue fade. Et surtout les deux derniers tomes n’ont jamais eut droit à leur film ! Je pense sincèrement que pour exploiter l’intégralité de l’histoire et toute les facettes de cette oeuvre, une série est indispensable. D’ailleurs, la BBC a commandé 8 épisodes pour 2018, l’adaptation sera faite par Jack Thorne (co auteur de Harry Potter et l’Enfant Maudit!).

 

L’assassin Royal – Robin Hobb

D’après moi, une des meilleures saga de fantasy de tous les temps (oui oui). On suit Fitz, bâtard royal, à être l’assassin du Roi. Entre magie, trahison et aventures, l’oeuvre de Robin Hobb est incroyable et mériterait vraiment son adaptation. L’oeuvre compte bientôt presque 20 livres, dont plusieurs sagas parallèles. Peut être qu’après la fin de Game of Thrones on verra un nouvel univers médiéval-fantasy sur le petit écran !

 

L’Héritage  – Christopher Paolini

L’Héritage de Paolini est la saga dont est issu Eragon, film sorti en 2006 qui est bien si on oublie les livres ! Je ne l’avais pas du tout trouvé fidèle. Encore une fois, l’histoire est dense et passionnante, on suit les aventures d’Eragon et de sa dragonne Saphira dans un univers peuplé de nains, d’elfes… elle gagnerait vraiment à être adaptée.

L’expression de l’acteur donne déjà mauvaise impression !

Sense8, la saison 2 spectaculaire

Sense8, la saison 2 spectaculaire

Sortie presque 2 ans après la saison 1, cette saison 2 de Sense8, série qu’on ne présente plus, a su relever le défi, d’être aussi passionnante, même plus, que sa précédente saison.

Notre longue attente a su être récompensée, la saison 2 de Sense8 est extraordinaire. Elle a eu le don de me faire rire et pleurer.

L’histoire a fait un bond phénoménal. On découvre vraiment les « méchants » de l’histoire, leurs motivations, comment ils en sont arrivés à considérer ainsi les sensoriels. D’ailleurs, ces homo sensorium sont beaucoup plus nombreux que ce que l’on pouvait croire lors de la première saison. A la fin, on assiste au commencement d’une véritable guerre opposant ces deux clans.

Cette guerre est vraiment en opposition avec l’idée de l’acceptation de la différence qui a été mis en avant lors de la saison. L’homosexualité avec les couples de Lito & Hernando ainsi qu’Amanita & Nomi. Avec cette dernière on assiste à de magnifiques scènes où elle s’assumera en tant que personne trans devant sa famille. La série aborde aussi la question de la religion avec Kala et la politique et le racisme avec Capheus, de justice avec Sun…J’ai beaucoup aimé cet aspect de la saison. Cela donne une dimension moralisatrice et humaniste à la série.

Chaque épisode est bourré d’émotions, on peut pleurer de rire face aux performances de Lito comme être ému des diverses relations amoureuses, on a peur pour les personnages, le danger est omniprésent. C’est vraiment cette face de la série que je préfère, on ressent, on accompagne les personnages dans leurs aventures, on ne s’ennuie jamais.

En bref, cela faisait longtemps que j’attendais cette saison 2, je n’ai pas été déçue, j’ai apprécié toutes les minutes de tous les épisodes, je crois que je n’ai jamais autant été attaché à autant de personnages en même temps, c’est la force de la série, c’est grâce à cela qu’on peut vraiment se plonger dans l’histoire. A quand la saison 3 ?!

 

 

[PILOTE] American Gods, j’ai foi en toi

[PILOTE] American Gods, j’ai foi en toi

Suivons Shadow Moon dans un périple aux Etats-Unis au côté du mystérieux Mr. Wednesday dans une guerre entre les anciens et les nouveaux dieux.

Etant une fan de mythologie, dès la lecture du synopsis et le visionnage du trailer, j’ai été conquise. Ne connaissant absolument pas le livre dont la série est l’adaptation, c’est avec une énorme curiosité que je me suis plongée dans le pilote. Je n’ai pas été déçue.

J’ai beaucoup de mal à écrire cet article parce que pour chaque épisode que je vois, je me retrouve avec encore plus de questions qu’au début.

Au début, on oscille entre la réalité et le fantastique, à la fin du premier épisode j’étais assez mitigée, ne sachant pas si j’aimais ou pas la série, je me suis accrochée au deuxième épisode qui a été décisif. Le scénario se met doucement en place, on suit quelques histoires parallèles qui sont toutes envoûtantes. On se prête rapidement au jeu de savoir qui est quel dieu. Les personnages sont entiers, vivants, Mr. Wednesday joué par Ian McShane est fabuleux. On retrouve avec plaisir aussi Ricky White (The 100) dans le rôle de Shadow.

Les épisodes sont tous pleins de surprises, on ne voit pas le temps passer. J’apprécie le fait que cette série commence à se profiler comme une espèce de critique de notre société moderne. En effet, les nouveaux dieux présents symbolisent Internet, les médias, la télévision…Ce dont les gens ont foi actuellement. Les anciens dieux s’éteignent lentement. Mr. Wednesday essaye de rallier à sa cause ces anciens dieux pour livre une guerre contre les nouveaux.

Je considère American Gods pour l’instant comme une série géniale, l’esthétisme, la musique, les acteurs, et surtout l’histoire dans laquelle on s’engouffre sont épatants. J’espère que les cinq prochains épisodes ne me décevront pas.

En France, la série est disponible sur Amazon Prime.

Je vous laisse avec le trailer si vous ne l’aviez pas encore vu.

[PILOTE] The Handmaid’s Tale, mon coup de coeur

[PILOTE] The Handmaid’s Tale, mon coup de coeur

Tiré du livre éponyme (ou La Servante Écarlate en français de Margaret Atwood), la série se passe dans un futur dystopique où la religion domine la société. Les femmes fertiles sont en voie de disparition, toutes les femmes sont alors divisées en trois classes : les Épouses, qui sont les femmes des dirigeants, les Marthas, qui entretiennent les maisons et enfin les Servantes qui servent à la reproduction. Nous suivons Offred, une servante, qui se remémore sa vie passée, essayant de ne pas sombrer dans la folie dans cet environnement fou.

Dès le premier épisode j’ai placé cette série dans les meilleures de 2017. Après 22/11/63 que j’avais adoré, Hulu nous offre The Handmaid’s Tale qui est un vrai bijou. Installé dans un décor chaotique, on se laisse happer par l’histoire d’Offred, qui a travers des flashs backs, nous montre comment la société petit à petit a sombré dans un régime totalitaire au conservatisme exacerbé.

En tant que femme, je suis vraiment touchée par cette série, cela nous renvoie à Trump et à ses idées anti-avortements par exemple, ou encore les pays où les droits des femmes n’existent pas (ou peu). Cela nous fait nous interroger sur la société actuelle, la série n’est peut être pas si dystopique que ça.

Outre cette réflexion sur le monde actuel, j’ai beaucoup aimé la réalisation de la série, l’esthétique générale est très bien pensée. On ressent très bien l’oppression mais aussi l’espoir qui se dégage des personnages. Mention spéciale à Samira Wiley que j’ai eu la surprise de voir, j’adore cette actrice, son rôle lui va tellement bien. (Il ressemble d’ailleurs à celui qu’elle tient dans Orange is the New Black).

L’histoire nous tient en haleine, j’ai vraiment hâte de voir la suite, je n’ai vu aucun défaut pour l’instant. Ou peut être le fait qu’il n’y ait que 10 épisodes…Je pense que je lirai le livre après la fin de la série pour pouvoir faire un comparatif comme j’ai pu le faire avec 22/11/63 de Stephen King.

D’ailleurs le livre a déjà été adapté mais au cinéma dans les années 90, réalisé par Volker Schlondorff

Ces séries injustement annulées

Ces séries injustement annulées

Utopia, la seule et l’unique

Cinq personnes sont en possession d’une mystérieuse BD et sont pourchassés par une organisation secrète. Les dessins ne renfermeraient peut être pas que de la science fiction. Très souvent citée et regrettée, elle est à ce jour ma série préférée. La musique, le visuel, les acteurs et l’histoire…aucun défaut n’est à citer, sauf justement le fait que la fin reste inconnue. Je pense que, peut être, ce mystère est une force pour la série, que chacun peut alors se faire sa propre fin, laissant travailler son imagination. Malgré tout, elle est absolument à voir, les deux saisons de 6 épisodes chacune, sont disponibles sur Netflix.  Je tiens à préciser que la série comporte certaines scènes assez violentes, donc âmes sensibles attention!

Galavant, musique troubadour !

Changement de style, Galavant est une comédie musicale qui suit un chevalier essayant de retrouver sa princesse. Histoire basique mais la série est tellement déjantée que j’ai directement accroché. A prendre bien sûr au second degré, on ne s’ennuie jamais. Etant adepte des Monty Python, de leur humour anglais cette série me satisfaisant vraiment. Tristesse mais les deux saisons sont un plaisir à revisionner!

Siberia

Seize personnes sont expédiées en Sibérie dans un village abandonné où les derniers à résister à l’hiver gagneront 500 00$. Un espèce de Koh Lanta mais qui se transformera petit à petit en véritable jeu de survie contre les menaces cachées dans la forêt. Rapidement annulée faute d’audiences, la série m’a laissée sur une fin pas du tout achevée, toutes les questions de la série n’ont pas eu de réponses. Tout le long, malgré des erreurs, des incohérences du scénario, elle m’a tenue en haleine. Au final beaucoup de frustration, c’est la vie !

You, me and the apocalypse

Après l’annonce mondiale qu’une comète va s’écraser sur la Terre, le chaos et l’anarchie régissent la vie de la population. On suit alors l’aventure de personnages qui au début n’ont aucun rapport mais qui vont voir leur destin se lier. La force de cette série est véritablement les personnages, ils ont la British Touch que j’adore. Il n’y a eu qu’une saison, j’ai été assez déçue mais au final cette unique saison se suffit à elle même je pense. Une suite aurait été intéressante tout de même ! Elle reste légère, divertissante, drôle !

Kyle XY, déception de mon adolescence

On retourne quelques années en arrière avec cette série qui a marqué un grand nombre de personnes. Ayant vu cette série jeune, je pense qu’elle ne me plairait plus autant si je devais la revisionner. J’ai encore les grandes lignes de l’histoire en tête mais surtout ce sentiment de frustration de ne jamais avoir pu connaitre la fin.

 

Et vous, quelles sont les séries que vous considérez comme injustement annulées ?

Clap de fin pour Bates Motel

Clap de fin pour Bates Motel

Après cinq belles saisons Bates Motel tire sa révérence.

Inspiré du film Psychose d’Alfred Hitchcock, la série raconte l’histoire de Norman Bates adolescent, qui avec sa mère, deviennent propriétaire d’un motel. Les deux personnages sont très, trop, proches et partagent de lourds secrets.

Malgré les audiences aux US de plus en plus faible au cours des épisodes (2.7 millions pour la saison 1 contre 1.3 millions pour la cinquième), pour ma part, je peux dire que j’ai apprécié toutes les saisons de Bates Motel et surtout la dernière, on était vraiment dans la tête de Norman, dans sa folie. la série rejoint vraiment le film.

Un personnage attachant et détestable

Joué par Freddie Highmore, vu dans Arthur et les Minimoys mais aussi dans Charlie et la Chocolaterie, le personnage de Norman Bates est vraiment différent des rôles que son acteur a interprété. C’est ce qu’il m’a plu dès le début, on ressent rapidement que Norman a une personnalité souvent divisée entre son amour inconditionnel pour sa mère et son envie d’indépendance. Tout au long de la série on assiste à une évolution de plus en plus inquiétante de son comportement. J’avais déjà vu Psychose, je savais donc à quoi allait ressembler l’attitude finale du personnage. Une des forces de cette série est d’avoir retranscrit de manière vraisemblable cette évolution.

Des acteurs à la hauteur des personnages

Cité plus haut, Freddie Highmore réalise une superbe performance en jouant en somme deux personnages, j’adore les séries (ou même les films) où un acteur joue plusieurs rôles (comme dans Split récemment !). Il passe d’une personnalité à l’autre aisément, la magie opère, on y croit. En général tous les personnages sont crédibles, c’est assez fou.

Une ambiance anxiogène

Effectivement, le manoir où vit la famille Bates se prête au jeu, imposant, sombre, figé dans le temps; mais la série dans sa totalité laisse planer une ambiance presque inquiétante. Cette petite ville de White Pine Bay est au milieu de la nature, on croirait les personnages presque coupés du monde, livrés à eux mêmes.

 

Au final, le seul petit bémol que j’aurai pu relever c’est que la série se passe de nos jours alors que Psychose se passait dans les années 50, mais Norma, la mère de Norman garde ce look un peu rétro, les voitures le sont aussi, de temps en temps je me demandais « mais, quand est ce que ça se passe? ». C’est un peu perturbant mais la série est tellement bien que ce n’est qu’un détail.

Une série de plus qui se termine, elle va me manquer. Et vous ? Avez vous suivi Bates Motel ?